Nouvelles

Précédent | Suivant

Pour recevoir les nouvelles automatiquement, cliquez ici!

Voici les nouvelles envoyées par la famille Tanguay :

Pour voir l'itinéraire prévu, cliquez ici.

 


Date
Nouvelles
10-01-2002

haut

photos

 

texte de Francine

05-01-02
Lavage, ramassage, puis on se rend chez Madeline, revenue du Canada hier ; elle vient avec nous à une fête d'enfants (Damien 10 ans et Pierre-Yves 5 ans), où on revoit Jeannette et sa mère, danse séga, joue à la chaise musicale ; Jeannette a cousu un beau costume séga pour Jolyanne et donné des t-shirts de Maurice aux garçons. Encore une fois, nous repartons avec beaucoup de cadeaux. On va souper chez Gérard et Mathy, accompagnés par les familles de Geneviève, Audrey, Isabelle... Les gars pratiquent le jeu du solitaire, on cause et mange à la mauricienne : samoussas (pâte filo en forme de triangle, frite et farcie de poulet ou poisson, ou cari…), des dohlls puris avec du brède songe aux sardines, du cassoulet (ressemble à des beans salées, mais les fèves sont plus grosses), du raïta (concombres tranchés avec yogourt), du cari de calebasse, rougeaille de viande de bœuf, chutney (châtigni) de coco, … On reçoit un ensemble de CD sur l'histoire de Maurice qu'on ne pourra regarder que de retour au Québec.

06-01-02
On se dépêche de faire les bagages et remettre un peu d'ordre, avant que M. Plaîche arrive ; il doit apporter nos bagages avec lui, puis on se rend dîner chez lui à 14 hrs. Au menu, plats Rodriguais : crêpes farcies au thon, salade de pommes de terre et œufs, salade de concombres, mangues et oignons, riz, oreilles de bois (champignons séchés) au poulet, et tourte de Rodrigue (pâte brisée avec œufs, fourrée de papaye et coco au centre) pour dessert. A pieds, on se rend visiter un parc où relaxent les gens de Rose-Hill et, au retour, on se fait attraper par la pluie avant de retourner chez Madeline qui nous reconduit à l'aéroport avec son beau-frère. Là-bas, Jeannette, Claudinette et Jean-Pierre Jérôme viennent nous saluer avec un beau drapeau de Maurice en souvenir ; il devra flotter sur St-Magloire à la visite de Mauriciens ! Le départ est touchant, mais ça fait parti du voyage et une longue nuit nous attend : départ 21 :15 pour arriver à 3 :30 am à Singapour ; avec le décalage horaire, ça nous met à 8 :15 heures am !

texte de Jean

Singapour le 7 janvier 2002

Pris l'avion à Maurice à 9heures 15 les gens du guichet nous reconnaissent :
" Ah, c'est vous qui faites le tour du monde! " Jolyanne, avec sa robe longue de danseuse séga, nous permet de passer devant la longue file de l'embarquement. Jeannette l'avait cousue spécialement pour elle. On vole pendant 6 heures et demi à 11500mètres d'altitude à 857 hm/heure et on arrive à 8 heures 15 sous un ciel nuageux. Dans l'avion, on chacun notre écran de TV encastré dans le dossier du siège d'en avant; les hôtesses portent un ensemble très coloré style asiatique. On survole l'océan Indien et l'île de Sumatra. La rengaine universelle des chauffeurs de taxis de dire que les autobus ne marchent pas pour notre destination nous est servie, on prend quand même l'autobus pour S$7.00 au lieu de $35 en taxi.
Il fait chaud et humide, la ville est très propre, il y a des centaines de bateaux dans le port, le centre ville a de nombreux gratte-ciels.
On se rend directement à l'hôpital où on rencontre un dermatologue pour Sébastien dont les plaques rouges ont diminué beaucoup depuis 2 jours. Dans la salle d'attente, presque toute la famille tombe endormie sur le banc. Une dame Indonésienne de Bali, venue se faire soigner à Singapour, nous offre de nous conduire à l'appartement d'une dame Chinoise qui loue des chambres dans son logement dans une tour de 30 étages près de l'hôpital. On y loge dans une chambre avec 2 lits simples et 1 lit double, on a accès à sa cuisine et salle de bain. Les autres font un somme tandis que je vais me promener en ville et passer à l'information touristique.
Singapour est le paradis du commerce : il y en a partout et on y vend de tout. Le niveau de vie semble semblable au Canada. Presque tout le monde peut parler anglais, commerce oblige. Nous ne sommes pas des amateurs de villes, mais Singapour nous impressionne. L'architecture des édifices est très originale, certains ont des écrans de TV géants et des jardins tropicaux sur le toit. Partout il y a de la végétation tropicale : palmiers bambous, arbre du voyageur, fleurs…
On va souper dans un supermarché plein de restaurants Chinois. On nous sert la bouffe dans un plat en argile qui garde la nourriture très chaude. L'emploi de baguettes n'est pas évident mais on y arrive.

8 janvier 02
On dort jusqu'à 10 heures; on avait besoin de récupérer. Après un dîner dans un des nombreux fast food, on prend le métro pour le centre ville. C'est un métro très propre et très moderne. Le centre ville est très impressionnant avec ses très hauts buildings de toutes les formes; c'est tellement propre, on se croirait en Suisse. Toutes les indications sont 4 langues : anglais, chinois (mandarin), malais et tamoul (indien). On marche pour aller au bureau d'information touristique de la Malaisie, puis on se rend au port pour une croisière de 2h et demi dans le port de Singapour; c'est le 2ième plus gros au monde, après Rotterdam en Hollande. Il y a des bateaux à perte de vue.
On marche ensuite dans le quartier chinois. C'est plein de couleurs, odeurs et de produits nouveaux pour nous. On goûte des ramboutans, sorte de gros litchi poilu. Au restaurant ce n'est pas facile de comprendre ce qu'on va avoir dans notre assiette même si la serveuse parle un peu anglais; qu'est ce que ce sera en Chine?
En faisant une épicerie pour le déjeuner de demain, on achète un fruit dragon. Çà goûte le kiwi, c'est rose et vert avec chair blanche remplie de minis graines noires et gros comme le poing; excellent! On mange aussi des caramboles.

25-01-2002

haut

photos

recettes

 

texte de Sébastien

11-01-02
On prend le métro, puis le bus pour la Malaisie. On passe la douane, change les dollars Singapour contre des Ringgits Malais. On prend un autre bus pour Ulu Tiram où on visite une usine d'extraction d'huile de palme. Premièrement, ils vont cueillir les fruits des palmiers qui sont de la grosseur d'une lime. Ils font cuire les fruits dans un gros four et les pressent. L'huile est envoyée à une raffinerie. Elle est utilisée dans les produits alimentaires. Les déchets restant de l'extraction sont utilisés comme carburant pour le four ou comme fertilisants.
On reprend le bus pour Johor Baru où on s'arrête pour dormir.

12-01-02
Pour déjeuner, tout ce qu'il y avait au resto était du riz avec de la sauce piquante! Ca réveille!!! Donc les locaux doivent manger du riz matin midi soir!
Ensuite, on prend le bus pour Kuala Lumpur, la capitale. Sur le chemin, il y a des plantations de palmiers à perte de vue. Des forêts de palmiers! À Kuala Lumpur, on a vu les buildings les plus hauts du monde : les tours jumelles Petronnas KLCC (453 m).
Pour souper, on mange des " naans " hindoues, sortes de crêpes salées qui se mangent avec de la sauce piquante.

22-01-02
Bus pour George Town avec yaca. On dit aurevoir à Yanick et Caroline qui restent ici. C'était très intéressant de voyager avec eux. On prend le traversier pour Butterworth, puis le bus pour Alor Setar. On reprend un taxi pour la frontière de la Thaïlande, un mini-bus pour Haad Yai et enfin un dernier bus pour Trang où on couche.

23-01-02
On prend un mini-bus, puis un traversier pour l'île de Ko Lanta. On rencontre les Bourgines, des Français qui font le tour du monde en un an comme nous et ils ont trois enfants: deux jumeaux de 10 ans, Jules et Hilann, et une fille de 9 ans, Hannah. On parle un peu des méthodes de voyage. Ils voyagent avec 150 kg de baggages et nous, avec 65 kg en tout ! Mais ils ont 35 kg de livres parce qu'ils font l'école aux enfants durant le voyage.
On s'est baigné, fait des châteaux de sable et joué au soccer tout l'après-midi.
Le soir, il y avait des centaines de crabes sur la plage. On a essayé de les attraper et on en a eu 20 à 30. Il y avait aussi des bernard-l'ermite.

texte de Francis
7/ 01/ 02
On arrive à Singapour à 7 heures. Après avoir passé la douane, on prend un bus pour l'hôpital parce que Sébastien avait des plaques rouges sur le corps. On a attendu longtemps pendant que Sébastien et papa le consultaient. Alors, on a fini par s'endormir. Une fille qui habitait une petite auberge proche, nous a invité et on a dormi tout l'après-midi chez elle. Le soir, on est allé dans un restaurant et on a mangé du riz et de la viande avec des baguettes.

8/ 01/ 02
Nous prenons le métro pour aller vers la mer où nous avons pris un bateau très beau qui avait des dragons et des toits en forme de maison chinoise. On voyait la ville avec les gros édifices avec une bizarre d'architecture. Nous nous sommes arrêtés sur une île et il y avait un temple chinois. Une fois retournés à la ville, on va dans le cartier chinois et on a mangé du riz avec de la viande et des piments forts.

9/ 01/ 02
On va au centre de science. On a été dans un labyrinthe qui avait plein de miroirs et on avait de la misère à suivre le chemin. Il y avait des problèmes mathématiques, des façons de faire de l'électricité en utilisant de l'eau ou de la vapeur ou de la force physique. Nous avons fait plein de jeux et on a vu un cinéma où les sièges bougeaient.

10/ 01/ 02
Nous étions supposés aller voir Harry Potter mais le dernier était le 9 alors, nous sommes allés au jardin botanique où nous avons vu des fleurs, surtout des orchidées, des arbres très grands et beaux puis des tortues sur des nénuphars géants. Sébastien est encore allé à l'hôpital. Pendant que maman, Jolyanne, Nicolas, et moi faisions l'épicerie. Nous avons acheté du fruit à dragons, des mangoustans, des caramboles et des longanes.

11/ 01/ 02
On prend un bus pour aller en Malaisie. On s'aperçoit que c'est beaucoup plus pauvre que Singapour mais que ça coûte moins cher pour vivre.

12-01-02
À Kuala Lumpur, on a monté dans une tour de communication très haute (KL tower) et nous avons vu toute la ville illuminée et aussi les deux plus hauts édifices du monde.

13-01-02
On a aussi été voir un temple Musulman très gros à Shah Alam, et il fallait louer des vêtement appropriés pour pouvoir y entrer parce que nous n'avions pas le droit d'entrer en pantalons courts et en t-shirt ni de prendre de photos. Le soir, Yannick et Caroline sont venus nous voir( deux Français qui font le tour du monde et qui étaient venus nous voir au Canada). Nous étions très contents.

14-01-02
On va voir ensemble les deux tours mais on ne pouvait pas monter dedans parce qu'on était lundi. Le soir, on va souper chez une Coréenne qui nous avait invité. Nous avons mangé du poisson, de la viande, des algues séchées et du riz avec de la sauce piquante.

15-01-02
On quitte Kuala Lumpur pour aller dans la jungle. Nous prenons d'abord un bus puis par la suite, on prend un bateau pour se rendre a Taman Negara. On s'est trouvé un petit hôtel et on est allé souper.

16-01-02
On va marcher dans la jungle et on se balance aux lianes; on marche sur une passerelle à la cime des arbres. On voit plein de fleurs et de longs arbres. Sur le bord de la rivière, on voit une petite iguane et on s'est approché très près pour pouvoir prendre une photo et une autre qui mesurait plus d'un mètre de long.

17+18+19-01-02
On prend le bateau pour Jerantut puis un bus pour Temerluh où on a vu des gens extraire le caoutchouc . A midi, on prend un bus pour Cameron Highland où on a vu des plantations de thé dans les montagnes de Berincang. Il y a plein de fleurs dans les rangs et des gens qui ramassent à la main. On a visité une usine et on a vu comment ils faisaient sécher le thé, et comment ils triaient les feuilles. On a aussi fait du pouce pour aller voir un ferme de papillons et j'ai eu un scorpion sur mon gilet, un scarabée et un autre gros insecte dans ma main. Nous avons encore fait du pouce pour se rendre à notre village voisin, Tanah Rata, où nous couchions. Pour souper, on a mangé des brochettes de viandes saucées dans de la sauce au beurre d'arachide.

20-01-02
Nous avons encore fait du pouce pour se rendre à Pinang, une île dans le nord-ouest de la Malaisie. Nous étions divisés en trois groupes. Une fois tous rassemblés au bureau de poste central de l'île, on va prendre un bus pour aller à la plage. On se trouve un hôtel pas cher (12$ can par nuit pour 8 personnes en 3 chambres). Quand nous somme allés voir la plage, on a retourné vite parce que ça sentait pas bon et il y avait plein de déchets. Le lendemain, on a été ou il y avait de gros hôtels; la plage était plus belle mais à l'hôtel, il y avait une grosse piscine et on a pas pu s'empêcher de sauter à l'eau. On a pris un bus pour aller au village voisin, visiter un peu. Mais il y avait encore un gros hôtel et il y avait encore une plus belle piscine avec un grande glissade et on a pas pu s'en empêcher. Le lendemain, on quitte " yaca " pour aller prendre le bateau pour traverser à Butterworth. Ensuite, on prend un bus pour se rendre à Alor Setar, puis un taxi pour la frontière Thaïlandaise.


THAÏLANDE

23/ 01/ 02
On dîne a la frontière et après, on prend un mini bus pour Haad Yai puis un autre pour Trang. Le lendemain, on va sur une île où on rencontre la famille Bourgine( une famille de trois enfant qui font aussi le tour du monde). On bavarde et on va à la plage et on joue au soccer et le soir, on va a la chasse au crabe et on en a capturé une vingtaine gros comme la main à Nicolas. On les a relâchés après .

Précédent | Suivant